Mots-clés

, , , ,

Déjà, l’uniforme commençait à se répandre. Face à la crise, les précautions semblaient dorénavant prises.

(Photo : Paris, lundi, bd Exelmans, 16e. Cliquer pour agrandir.)

Mais, grâce à Jean-Baptiste Carpeaux, l’atelier du temps résistait (je me souviens d’un square du même nom à Valenciennes).

(Photo : cliquer pour agrandir.)

En marchant, hier matin, sur ce pont battu par un vent à décorner un Guéant, je distinguai le bâtiment allongé, « de verre et d’acier », de France Télévisions.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Sa pub promotionnelle lui servait pour l’occasion d’enluminure : les choses doivent être affirmées sur le cœur même de l’institution et non seulement vues sur écran à domicile.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Mais, la culture, sans blague ?

Il s’agissait sans doute d’une nouvelle série humoristique ou du dernier avatar en date de la télé-réalité.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Alors, Rémy Pfimlin, poudre de perlimpinpin ? On allait le juger sur pièces, surtout dans le contexte politique qui annonçait quelques épisodes de tangage.

(Photos prises, ce jour-là, avec un téléphone portable ancien. Cliquer pour agrandir.)

(Bill Halley, Rock around the Clock)

Publicités