Étiquettes

, , , , , , ,

Son nom est facile à retenir : Alexeï Navalny.

(Photo Reuters, The New York Times, daté du 11.12.2011.)

C’est le blogueur le plus célèbre de Russie, un opposant farouche à Poutine (ou Putin), et il s’est fait arrêter le 5 décembre, puis condamner à quinze jours de prison avant la grande manifestation qui s’est déroulée hier à Moscou, comme dans d’autres villes du pays.

(Lemonde.fr d’hier. Cliquer pour agrandir. Le tag a été rajouté.)

Sur son site Rospil info, il a dénoncé la fausse démocratie des maîtres du Kremlin ancêtre, la « transparence » devenue un voile opaque jeté sur les libertés et leurs défenseurs – les contestataires, les dissidents, les intellectuels… – opposés à un régime corrompu qui a montré, lors des dernières élections législatives, comment il pouvait trafiquer un jour les urnes et le reste du temps l’information avec laquelle matraquer le peuple.

Gloire à Alexeï Navalny, à son courage, son obstination, sa lucidité et son humour !

(Photo prise le 30 novembre : galerie Momo, Paris, rue Beaurepaire, 10e. Cliquer pour déplier.)

(Chœurs de l’armée rouge, Les Partisans)

Publicités