Mots-clés

, , , , ,

« Bordez, Monsieur, toutes vos frontières de soldats, armez-les de baïonnettes pour repousser tous les livres dangereux qui se présenteront, et ces livres, pardonnez-moi l’expression, passeront entre leurs jambes et sauteront par-dessus leurs têtes et nous parviendront. »

Denis Diderot, Lettre sur le commerce de la librairie, 1763 (Éditions Mille et une Nuits, N° 434, octobre 2003, page 100).

Il est toujours plaisant qu’une basilique mène mentalement à Diderot.

Mais lundi, en allant à Saint-Denis (93), cette fresque murale me tape aussi dans l’œil – les publicitaires ont dû escalader la façade au péril de leur vie – et j’ai pensé par association d’idées ou de mots à Baselitz  dont je n’ai pas encore vu l’exposition qui lui est consacrée au MAM (pas l’ex-ministre, le musée).

Maintenant, chacun peut remarquer ce qu’il veut dans la rue : elle n’est pas de bois, et la vue non plus.

Saint Denis, priez pour nous !

(Photos prises le 2 janvier. Cliquer pour agrandir.)

(Jean-Philippe Rameau, Le Rappel des oiseaux)

Publicités