Mots-clés

, , , , ,

« Dans nos villes, les avenues parallèles, dirigées du Nord au Sud, convergent toutes en un terrain vague, fait de nos regards de détectives blasés. Qui nous a confié cette affaire indébrouillable, nous n’en savons plus rien. La révélation, le droit de ne pas penser et agir en troupeau, la chance unique qui nous reste de retrouver notre raison d’être ne laissent plus subsister, durant tout notre rêve, qu’une main fermée à l’exception de l’index qui désigne impérieusement un point de l’horizon. »

André Breton, Point du Jour, « Introduction au discours sur le peu de réalité » (Gallimard, Idées nrf, N°213, 1970, page 28).

Quelques photos prises hier matin, lors d’un retour à Boulogne-Billancourt (92), côté quai du Point du Jour : quand même un beau nom, malgré la météo – presque le quai des bruines.

Mais hier soir, d’autres missiles : guerre déclarée sur Internet (à 23 heures 55, le site Hadopi, entre autres, était tombé corps et biens).

Signaux de fumée alambiquée des Indiens Hopi ?

(Photos : bouger pour élargir le champ magnétique.)

(The Modern Jazz Quartet, Django)

Publicités