Mots-clefs

, ,

Vous êtes passée toutes voiles dehors

j’ai à peine eu le temps de sortir mon appareil photo

de la poche de mon blouson

votre démarche donnait une manière impériale

vous sembliez voguer comme une caravelle

mais votre profil perdu

restera fixé de manière trop fugace

vous avez défié les règles de l’ordonnancement

du gris et des convenances

et peut-être des lois, qui sait ?

le chatoiement de vos habits réjouissait

sur la place Jacques Bonsergent

il y avait donc encore un espace de liberté

d’audace tranquille

ou d’ignorance belle

avec vous c’était un peu de l’Afrique

me semble-t-il

qui venait à passer

insufflant un air chaud de sable de désert

et d’oasis fraîche avec palmiers indolents

je n’ai donc pas vu votre visage

seulement les couleurs de vos atours

à l’instar d’un tableau non accroché dans un musée

le pas silencieux au milieu du tintamarre du boulevard

et des voitures banalisées de flics au pouvoir de gyrophare

vous vous dirigiez vers là-bas

d’un pas déterminé

vous pensiez aussi à ailleurs sans doute

l’uniforme n’était pas encore obligatoire pour les piétons

ni le numéro d’immatriculation bien visible

une caméra de surveillance vous avait peut-être filmée

mais elle était, ah ! mince alors, en noir & blanc

(Photo prise hier à Paris. Cliquer pour agrandir.)

(Youssou N’Dour, Tukki)

Publicités