Étiquettes

, , , , , , , ,

Un journaliste d’investigation « pigeant » pour LTAG a enfin déniché l’endroit où s’est retirée, pour une période d’abstinence tweeteuse – sur les injonctions d’un éditorial anonyme du MondeValérie Trierweiler.

Elle a donc ouvert boutique pour exercer ses vrais talents (elle en avait soupé des infos qui tournaient en boucle sur son compte), et en profiter pour faire enfin la promotion de la musique qu’elle aime.

L’adresse est tenue secrète (sinon ce ne serait pas du jeu), en attendant que la femme-journaliste regagne prochainement le Palais qu’elle avait arpenté le 10 mai, à quelques pas derrière l’heureux élu, jour béni où Ségolène Royal figurait parmi la longue théorie des invités à cette cérémonie d’investiture présidentielle encore assez baroque.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

(Wynton Marsalis, Recessional)

Advertisements