Étiquettes

, , , , , , ,

Quand j’ai appuyé, hier matin, sur le déclencheur de mon appareil, je me suis dit qu’il serait fabuleux de pouvoir, à l’instant même (Instamagic…), se retrouver transporté sur le lieu auquel on a pensé. La photo deviendrait alors une sorte de tapis volant, dépassant la vitesse du son, et nous faisant atterrir – plus besoin d’aéroport – à l’endroit précis rêvé.

(Photo : cliquer pour aérer.)

Mais Tim Cook, le successeur de Steve Jobs chez Apple, cache peut-être un projet de ce type dans ses cartons : car l’espace ne serait plus alors seulement celui, traversé souvent avec bonheur, de Google Earth ou Google Maps, mais le champ même du réel =>>>>>>>>>>>> à moins que celui-ci ne soit plus désormais, en réalité, que l’inverse exact de celui-là.

(Photo : cliquer pour espacer.)

Ne pas oublier, pourtant, d’aller naviguer dans l’expo Canaletto qui s’est ouverte, il y a peu de jours, au musée Maillol : la peinture pourrait, elle aussi, jouer ce rôle d’étrange collision entre l’existence et le temps.

(Photo : cliquer pour décoller.)

(Miles Davis, Autumn Leaves)

Publicités