Mots-clefs

, , , ,

« Il nous reste encore à faire justice de plusieurs règles semblables à la règle des trois unités. On sait aujourd’hui, grâce au cinéma, le moyen de faire arriver une locomotive sur un tableau. A mesure que se généralise l’emploi des appareils ralentisseur et accélérateur, qu’on s’habitue à voir jaillir des chênes et planer des antilopes, on pressent avec une émotion extrême ce que peuvent être ces temps locaux dont on entend parler. Bientôt, l’expression « à vue d’œil » nous paraîtra dénuée de tout sens, c’est-à-dire que nous percevrons sans le moindre clignement de paupières le passage de la naissance à la mort, de même que nous prendrons conscience de variations infimes. Comme il est aisé de s’en apercevoir en appliquant cette méthode à l’étude d’un combat de boxe, le seul mécanisme que cela risque de paralyser en nous est celui de la souffrance. Qui sait si, de la sorte, nous ne nous préparons pas quelque jour à échapper au principe d’identité ? »

André Breton, Les pas perdus (Gallimard 1924, édition février 1949, pages 102-103).

J’ai remarqué une chose depuis longtemps : l’état d’éveil se doit d’être décidé, d’emblée. Le regard guette alors la moindre faille dans la réalité, il surprend et la main agit (sur le déclencheur), tout semble facile, les choses adviennent les unes après les autres, les surprises s’enchaînent sans difficulté.

Pas très éloignée du parc des Buttes-Chaumont, la rue Hassard (et si on lui enlevait un « s » ?) sonne comme un signal, et le XIXème arrondissement sait, lui aussi, cacher puis dévoiler ce qu’il entendait dissimuler. Hier, il m’a semblé ressentir, une fois encore, cette conjonction de l’improbable et du nécessaire dans l’emboutissement – je n’ose parler d’aboutissement – des images fixées au fur et à mesure sur un coup de tête.

(Station de métro Jaurès. Cliquer sur les photos pour agrandir.)

(Parc des Buttes-Chaumont.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour en voir une autre perspective.)

(Rue Botzaris.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour en voir une autre.)

(Fin de la descente vers la station de métro Riquet.)

Publicités