Mots-clefs

, , , , , , , ,

C’est donc la période des prix littéraires : les sélections éliminent, les listes se font plus courtes, la coupe rabote tandis que les feuilles tombent.

L’ami Thierry Beinstingel (Ils désertent, Fayard) ne figurait plus, pour la deuxième sélection – selon Le Point – dans les livres restés en piste pour le Goncourt alors qu’il est toujours dans la course… pour l’Académie Goncourt, bien placée pour être sérieusement informée : troisième sélection le 30 octobre et désignation du gagnant le 2 novembre !

Mais il a rejoint, de toute façon, les candidats du Fémina, avec l’annonce du nom du lauréat seulement le 5 novembre.

Concernant les autres récompenses, c’est encore le shampoing pour certains ou les derniers coups de ciseaux pour d’autres. François Bon était listé dans la première sélection Médicis et Renaudot (catégorie « Essais »…) avec sa merveilleuse Autobiographie des objets (Seuil) et est toujours présent dans la liste du Renaudot (résultats définitifs le 25 octobre). On avait déjà pu lire, jour après jour, sur le tiers livre, le panorama de ses souvenirs en couleurs.

Mais, de toute façon, chacun sait bien que la littérature, en réalité, n’a pas de prix.

(Photo : hier, boulevard de Magenta, Paris, Xe. Cliquer pour agrandir.)

Publicités