Étiquettes

, , , , , , , ,

– Alors, quelle impression, pour ces Impressionnistes ?

– L’accumulation est supportable puisqu’ils ne sont plus tous ici présents et que Le Cercle de l’art moderne s’est transporté à Paris…

– Ces collectionneurs d’avant-garde avaient du goût !

– Vous avez remarqué cette toile de Dufy (Le Vieux port de Marseille et Notre-Dame de la Garde), vraiment en avance sur son temps (1908), alors que Braque, avec sa Côte de Grâce à Honfleur (1905) est encore très éloigné de ce qu’il deviendra.

– Oui, et Les Sirènes (1925-1928) du même Dufy, puis Le Violon rouge (1949) avec un carré blanc digne de Malevitch

– J’adore surtout ce Portrait de femme (école française, fin XVIe-début XVIIe siècle), il possède un très fort impact, peut-être aussi parce qu’il est débarrassé de ce genre de cadres dorés et enluminés qui pèsent trop souvent sur les tableaux. Et puis, j’avoue que Boudin, auquel est consacré tout un mur du MuMa, me laisse froid (ses plages et ses vaches encombrent le regard).

– Vous avez déjeuné dans le restaurant du musée ?

– Oui, mais plus pour la ronde des bateaux entrant et sortant du port que pour l’art culinaire présenté ou l’attention des deux serveuses manifestement débordées…

– On n’attend plus qu’une expo Arcimboldo !

– Ensuite on est partis, sous la pluie, vers les quais où s’empilent des containers en nombre.

– Une sorte d’ « installation » rendant hommage au cubisme, vous voulez dire ?

– Vous en jugerez demain…

(Photo ci-dessus : cliquer pour voir le tableau sous une autre forme.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour changer de cadre.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour un autre point de vue.)

(Cliquer pour agrandir les photos non légendées.)

(☛ à suivre)

Publicités