Étiquettes

, , ,

Sur le port, rafales de vent, de pluie, quasiment impossible d’ouvrir les portes de la Scenic. Mais j’ai un grand parapluie Isotoner®, qui résiste formidablement à toute forme d’ouragan, c’est pratique pour abriter l’objectif de l’appareil photographique.

Après, nous allons faire un tour jusqu’aux Jardins suspendus, au-dessus du Havre, on dirait une construction à la Fourier, avec ses voûtes, ses serres et son tracé architectural, et le panorama règne au surplomb de la ville.

Ensuite, nous reprenons la route (déjà le deuxième jour !), par le pont de Normandie, en direction d’Honfleur – station touristique sclérosée par les cohortes de voitures – et rejoindrons rapidement l’autoroute pour Paris.

L’escapade était terminée.

Un goût de sel perdurant sur les lèvres pouvait être imaginé.

(Photo ci-dessus : cliquer pour redresser la perspective.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour décaler un tout petit peu la vision.)

(Photo ci-dessus  : cliquer pour rapprocher le panorama visuel.)

(Photo ci-dessus : cliquer pour avancer.)

(Toutes les photos peuvent être agrandies, sauf les « bis », d’un simple clic ou d’un effleurement digital sur l’écran.)

☛ FIN

Advertisements