Étiquettes

, , , , , , , ,

Invariablement, environ une fois par mois, on s’y retrouve non pas pour refaire le monde (tâche herculéenne) mais en parler, au fil des pensées actuelles ou inactuelles. Le Corbeau blanc est un café-restaurant d’apparence un peu quelconque, sauf justement son nom d’oxymore beau – comme un pied-de-nez sans doute involontaire à Oscar Wilde  – et ses vitres gravées de style rétro.

Ensuite, on se sépare (comme mercredi dernier, vers 11 heures 15) et, lui, l’ami Piero, il retourne vers son appartement de Belleville où il pourra continuer (entre autres activités plus rémunératrices) à écrire Pendant le week-end, ou ses Carnets, sur son blog – un bloc inimitable de photos, de réflexions, d’aperçus et de souvenirs – et faire aussi un tour sur LTAG pour y laisser un de ces commentaires, annoncé par seulement ses trois initiales, dont il a le secret.

Ne pas oublier le prochain rdv, mais la date n’est pas encore fixée (généralement, il suffit de s’y prendre la veille).

(Photo : croasser pour agrandir.)

(Count Basie, Front Burner)

Advertisements