Étiquettes

, , , , ,

La ligne 9 va directement de République à Montreuil : il a fallu, une fois arrivé à cette station et sur demande haut-parlée du conducteur, changer de rame et en prendre une autre qu’il suffira de quitter, quelques minutes après, à Robespierre.

En arrivant dimanche après-midi au Salon du livre et de la presse jeunesse, on voit que les sans-culottes de l’anti-numérique ont placardé leurs affiches noir sur blanc, genre faire-part, pour effrayer, croient-ils, les visiteurs. Mais qui s’en soucie ? Les tablettes sont présentes, les enfants et quelques adultes jouent avec les ardoises magiques.

La secte qui se proclame « contre la dématérialisation des rapports sociaux » (chèques à l’ordre de Palimpseste) gâche vraiment du papier pour rien.

Le truc marrant, c’est la répartition sur deux niveaux de cet immense espace : on peut même y accéder par un escalator.

Ici ou là, les stands des « grands », et les files d’attente pour les dédicaces (Daniel Picouly, par exemple, vu à la télé), et puis la table où – toujours à l’École des loisirs… – Claude Ponti signe et resigne ses livres.

La lecture attire du monde, quel que soit le support qui la rapproche des yeux. En sortant du hall, il fait déjà nuit : un grand nombre de visiteurs repartiront avec des provisions pour la prolonger.

Montreuil1_DH(Photo ci-dessus : cliquer ou bouger pour tourner la page.)

Montreuil2_DHMontreuil3_DHMontreuil4_DHMontreuil5_DHMontreuil6_DHMontreuil7bis_DHMontreuil8_DHMontreuil9_DHMontreuil10_DH(Photo ci-dessus : cliquer ou bouger pour en obtenir une autre.)

Montreuil11_DHMontreuil12_DHMontreuil13_DHMontreuil14_DHMontreuil15_DH(Photos : toutes agrandissables, sauf exceptions indiquées.)

Publicités