Étiquettes

, , , , , , , ,

En allant voir, hier après-midi, au cinéma MK2 quai de Loire, le dernier Soderbergh, Effets secondaires (administration de médicaments, trafic commercial et réflexion sur la médecine psychiatrique), j’ai pris quelques photos – ça se soigne – et je les mettrai en ligne pendant plusieurs jours.

Je regardais hier soir, sur France 2, un téléfilm (qualité esthétique) de Jean-Daniel Verhaege (2010), La femme qui pleure au chapeau rouge (avec mention « – de 10 ans » !), après un documentaire plutôt « people » sur Picasso présenté par l’inénarrable Stéphane Bern.

Les paysages urbains sont-ils encore cubistes ? Histoire de l’œil à la Dora Maar => architecture de la vision.

Cette pub, sur l’itinéraire, copiée sur Roy Lichtenstein, m’a fait penser aux « détournements » situationnistes (récupération en miroir ?) des bandes dessinées où les personnages déclamaient, dans les phylactères, des thèses anti-capitalistes en place des dialogues de ces romances habituelles.

Il y aurait ainsi, au détour d’une rue, quelque rémanence persistante de la critique (avec ses armes), malgré la texture apparente de la marchandise.

Tout n’est pas perdu ?

Soderbergh1_DHSoderbergh2_DHSoderbergh3_DH(Photos : un clic ou un coup de pouce = un agrandissement.)

(Dexter Gordon, Tivoli)

[ ☛ à suivre ]

Publicités