Étiquettes

, , ,

« À Monsieur André Breton.
X. le 11 octobre 16.
3 P.M.

Mon rêve actuel est de porter une chemisette rouge, un foulard rouge et des bottes montantes – est d’être membre d’une société chinoise sans but et secrète en Australie – Je ne nie d’ailleurs pas qu’il y ait là du vampire.
Vos illuminés ont-ils le droit d’écrire ? – Je correspondrais bien avec un persécuté, ou un « catatonique » quelconque.
En attendant, je relis Saint-Augustin (pour imaginer un sourire du peuple polonais), et essayer d’y voir autre chose qu’un moine ignorant de l’Umour.
Sur ce, je commence d’attendre une réponse, cher ami, à cette incohérence qui n’en comporte guère, et vous demande de croire à mon souvenir.
J.T.H. »

Jacques Vaché, Lettres de guerre, précédées de 4 essais d’André Breton, Eric Losfeld (Le Désordre, 1970, page 42).

Pourquoi lui ai-je coupé la tête ? Il a traversé la rue à toute vitesse et ses cheveux (dé)colorés s’accordaient pourtant avec son carton à dessin. C’est l’ennui de ce petit (mais pratique) appareil photo pour lequel j’ai abandonné depuis longtemps l’œilleton imprécis : on regarde ou pas l’écran sur le dos et c’est ensuite la découverte de l’indétermination de l’image.

Temple1_DHAprès, j’ai enfilé, hier après-midi, la rue du Temple, premier jour de printemps parisien (25°) – et non pas le pseudo « Printemps français » – avec le changement à vue des promeneurs.

Un air de liberté, d’autre monde (presque), soudainement : comme la sortie, à l’air libre, d’un cylindre enterré où l’on commençait à grelotter et étouffer.

Temple2_DHTemple3_DHTemple4_DHTemple5_DHTemple6_DH(Photos : cliquer ou bouger pour agrandir.)

(Louis Armstrong, The Sunny Side of the Street)

[ ☛ à suivre ]

Publicités