Étiquettes

,

Tamara_DH(Photo : cliquer ou bouger pour espacer.)

Une fois encore, j’ai revu cette affiche dans le métro pour Tamara de Lempicka  (l’expo a lieu à la Pinacothèque de Paris jusqu’au 8 septembre) et quand je l’ai prise en photo, hier, j’ai aperçu cette fille qui s’approchait, j’ai hésité un moment, j’ai fait semblant de bien viser uniquement le cadre de la pub en levant ostensiblement le téléphone.

Et puis, le soir, en transférant les images sur mon Mac, je m’aperçois que la passante ferme les yeux, comme si elle voulait se soustraire à l’objectif (ce qui serait son droit) ou comme si, plutôt, elle marchait les paupières closes, le long du quai, regardant en elle-même d’autres tableaux de l’artiste polonaise, ou s’étant peut-être, qui sait, échappée d’une de ses toiles.

Ou alors, elle n’avait rien du tout à voir avec cette peinture et j’aurais purement imaginé cette rencontre, bien que je reste persuadé d’avoir gardé les yeux ouverts en quittant la rame.

(Frédéric Chopin, Nocturne N° 20 en do dièse mineur.)

Advertisements