Étiquettes

, , , , , , , , ,

Vu hier après-midi, avec un ami de trente-trois ans, de passage (à Paris), le film de Gus Van Sant, Promised Land, déploie son charme léger, ses vues aériennes admirables, sa distance critique dans une belle harmonie.

GA1_DGGA4_DHMême si l’épilogue peut sembler convenu (on le ressent comme une parodie de certaines happy-ends), le scénario mêle habilement un regard sur les nouveaux projets industriels (le gaz de schiste) avec leur contestation écologique.

GA3_DHLes acteurs, Matt Damon, irréprochable, Frances McDormand, toujours aussi dynamique que dans Fargo (j’ignorais qu’elle avait été mariée à l’un des frères Coen, merci Pierre-Jean !), l’étonnant John Krasinski, et la jolie Rose-Marie Dewitt donnent corps et vraisemblance au récit.

GA2_DHOn peut se demander – nous n’étions qu’une demi-douzaine de spectateurs, à 16 heures, dans la petite salle Henri Ginet du Grand Action (rue des Écoles, 5e) – si un jour le cinéma français osera traiter de ce genre de sujet et avec une telle finesse.

GA5_DHGA6_DH

(Photos : cliquer ou bouger pour agrandir le cadre.)

Publicités