Étiquettes

, , , , ,

Le 26 septembre 2009, ce cher Dominique Autrou – voir son blog créatif intitulé la distance au personnage – m’avait invité pour son mariage : bientôt quatre ans de cela, « comme le temps passe », dirait un Brasillach (à relire pour se mettre dans l’ambiance du présent furieusement réactionnaire).

Nous nous voyons assez régulièrement à Paris, quand il vient y faire un saut, et jeudi dernier il m’avait invité à venir déjeuner à Esbly (Seine-et-Marne) dans sa jolie maison avec jardin : j’y suis allé en voiture, il a plu sans interruption, mais les intempéries se sont calmées juste quand je suis reparti vers 18 heures. Les rosiers rouges et jaunes avaient reçu leur dose.

Dominique Autrou est un fin cuisinier, comme il est un observateur aigu de l’insolite et du poétique (parfois ils marchent ensemble), il aime également les chats. On a donc discuté de tout et de rien, d’Internet et de Christine Boutin.

Esbly1_DHEsbly2_DHEsbly3_DHEsbly4_DHEnsuite, j’ai repris la route dans l’autre sens, mais le GPS m’a indiqué un itinéraire différent. Le soleil dévissait les nuages, comme avec un énorme tounevis. Les essuie-glaces étaient maintenant au repos.

C’est si agréable de voir que des blogs (par exemple) peuvent aussi rapprocher des êtres, créer ou solidifier des affinités électives. Le virtuel se transforme alors en réel, et les distances (aux personnages ou aux paysages) sont abolies, bibelots d’inanité sonore ou imagée.

Esbly5_DHEsbly6_DHEsbly7_DH(Photos agrandissables.)

(Orchestre national de jazz, Stairway to Heaven)

Publicités